« Il faut rappeler que la loi est supérieure à la foi »: professeur et militante, Fatiha Agag-Boudjahlat sonne l'alarme

Fatiha Agag-Boudjahlat, française, militante féministe et laïque, est professeur d’histoire-géographie dans un collège toulousain. Elle en est la référente laïcité et citoyenneté. Elle est auteure de « Le grand détournement » ou « Combattre le voilement », préfacé par la philosophe Élisabeth Badinter (éd. du Cerf). Elle dénonce pêle-mêle une forme de lâcheté collective face à l’orthodoxie radicale musulmane, la faute des parents, et fustige le « pas de vague » en vogue dans l’Éducation nationale.

Powered by WPeMatico